Utilisation et Formation au maniement des extincteurs

Tout salarié doit savoir manipulé judicieusement, correctement et aisément un extincteur.

L'utilisation de ces appareils permet dans bien des cas, d'éteindre un début d'incendie, tant dans le cadre d'une entreprise que dans celui de la vie domestique. Souvent, elle permet de limiter l'extension du feu, même si l'action de ces appareil est limitée, et d'attendre ainsi la mise en action des moyens plus puissants.

On doit connaître les extincteurs dont on peut être amené à se servir. A cette fin, il faut lire les indications qu'ils portent.

Il est indispensable que toute personne ait utilisé une fois au moins, un extincteur sur un feu réel dans le cadre d'un exercice ou d'une séance d'instruction prévue par la réglementation.

Pour être efficace, un extincteur devrait être manipulé par un utilisateur qui connaît ses caractéristiques et qui s'est familiarisé à sa manipulation. Utilisé de façon inappropriée, l'extincteur peut mettre en danger son utilisateur (éparpillement du combustible, création d'un nuage de poussière susceptibles d'exploser, etc.). En ce qui concerne le mode d'emploi, il faut se conformer aux prescriptions du fabriquant figurant sur l'appareil, à savoir en principe : enlever la goupille, percuter la bouteille, presser la poignée de commande et manoeuvre le jet afin de recouvrir entièrement la nappe enflammée.

L'utilisateur doit être capable de différencier l'éclosion d'un feu qu'un extincteur peut combattre, d'un incendie constitué qui nécessite l'intervention des services de secours. L'utilisation de l'extincteur n'est en effet qu'un des moyens de réaction face à l'incendie. Il importe avant tout d'évaluer l'opportunité d'évacuer les locaux, de prévenir le centre de secours, de couper les énergies (gaz, électricité, etc.), la ventilation, la climatisation ou tout autre installation technique avant de recourir à un extincteur.

L'utilisateur doit vérifier que la classe de l'extincteur est adaptée au feu. Il enlève la goupille ou percute la poignée pour libérer le gaz de la cartouche. Une brève pression sur la poignée d'éjection permet, à distance du foyer, de vérifier que l'extincteur fonctionne. Il s'approche du feu en se baissant afin d'éviter les fumées et vapeurs chaudes, se présente de profil afin de minimiser l'effet du rayonnement du feu, de préférence le dos au vent, et attaque la base des flammes.

Le code du travail précise la nature et la fréquence des exercices. Il dispose, en effet, que la consigne doit prévoir des essais et visites périodiques du matériel et des exercices au cours desquels le personnel apprend à se servir des moyens de premier secours. Ces exercices et essais périodique doivent avoir lieu au moins tous les six mois; Leur date et les observations auxquelles ils peuvent avoir lieu sont consignées sur un registre tenu à la disposition de l'inspecteur du travail.

Outre l'apprentissage di fonctionnement, ces exercices sont l'occasion de rappeler les classes de feux, l'adaptation des extincteurs à celles-ci et leur principales caractéristiques. Ils doivent être conçus en donctio,n des risques présents dans l'établissement. Le rapport annuel d'activité du CHSCT doit mentionner les actions entreprises dans ce domaine.

Il faut organiser régulièrement des formations, internes ou externes (plateau technique, cellule mobile, etc.) à l'entreprise, adaptées à ses spécifités et effectuées sur feux réels préférentiellement avec des appareils semblables à ceux installés sur son site. Les objectifs prioritaires de ces formations seront de reconnaître le ou les combustibles de choisir en conséquence le ou les extincteurs appropriés, de le ou les manipuler correctement et efficacement et d'adopter un comportement sécuritaire face au feu.

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×